Sur SSAB

Bienvenue sur le site web relancé du Sustainable Smallholder Agri-Business Programme (SSAB)!
Demarré en 2009, le Programme est mis en œuvre dans cinq pays africains (voir la carte interactive). Depuis 2014, le Cocoa-Food Link Programme est mis en œuvre avec le soutien de l'Union Européenne. Le cacao est l'un des principaux produits agricoles et des produits d'exportation des cinq pays du projet. Plus de trois millions de petits exploitants produisent les trois quarts de l'approvisionnement mondial en cacao. Les rendements pour le cacao et les cultures vivrières restent faibles en raison d'un manque de compétences techniques et entrepreneuriales, d'un accès limité aux intrants et aux services techniques et financiers. En outre, la forte dépendance du cacao comme source de revenus et la volatilité des prix conduisent à l'appauvrissement, à la malnutrition et à des problèmes sociaux tels que le travail des enfants. Le revenu quotidien par habitant des petites exploitations cacaoyères est inférieur à 1.69 Dollars. L'objectif de SSAB est d'augmenter les revenus de 404,600 petits exploitants cacaoyers (35% de femmes) et d'améliorer l'approvisionnement alimentaire grâce à une production diversifiée. SSAB s'appuie sur des partenariats solides avec plus de 50 organisations et entreprises. Les principales activités sont:

  • Appui aux services de vulgarisation publics et privés pour former les petits exploitants dans la gestion d'entreprise en suivant l'approche de la Farmer Business School (FBS)
  • Améliorer l'accès aux intrants, à l'information sur les marchés et aux services financiers
  • Soutenir l'extension rentable des bonnes pratiques agricoles (BPA) viables, y compris les TIC pour intensifier la production de cacao et d'aliments
  • Améliorer l'apprentissage sur les approches éprouvées et améliorer les stratégies sectorielles et
  • Soutenir les programmes, organisations et entreprises intéressés pour introduire l'approche FBS dans les pays africains.

Farmer Business School s'installe en Afrique

2018-09-19

Lancement au Togo et au Malawi du programme panafricain de formation des maîtres formateurs des Écoles d’Entrepreneuriat Agricole (EEA/FBS)

read more...

Première conférence nationale de l’EEA au Nigeria

2018-04-23

Le 27 mars, le programme SSAB et ses partenaires nigérians ont tenu la première conférence nationale de l’Ecole Entrepreneuriat Agricole (EEA) à Abuja sur la diffusion et la pérennisation de l'approche EEA.

read more...

SSAB Réunion des partenaires régionaux

2018-02-19

70 partenaires de SSAB planifient la durabilité et célèbrent 1 million d'agriculteurs formés. C'est la performance de plus de 20 programmes de coopération allemande au développement. Les différents programmes ont adapté et introduit FBS, soutenu par SSAB.

read more...

462,220

agriculteurs formés

135,792

femmes formées

augmentation des rendements

59 % pour cacao

45 % pour maïs

>100,000

possibilités d'emploi* créées

>15,200,000

aide publique au développement

>7,700,000

financement des partenaires privés

>7,000,000

financement des partenaires publics

coopération avec des

>50

partenaires privés & publics

statut:{#es-imp-10#}

Depuis le démarrage du projet en 2009, le programme SSAB a eu un impact significatif sur les moyens d'existence des petits exploitants de cacao. La promotion holistique du cacao et de plusieurs chaînes de valeur des cultures vivrières contribue directement à plusieurs Objectifs de Développement Durable (ODD) . Les taux d'application entre 60% et 87% des bonnes pratiques apprises dans les formations par les 462,220 agriculteurs formés au Farmer Business School (FBS) et 168,205 en Bonnes Pratiques Agricoles (BPA) ont contribué à une augmentation significative des rendements: 59% pour le cacao et 45% pour le maïs. En outre, plus de 100,000 emplois ont été créés dans le cadre du programme. Il s'agit là d'une contribution significative à l'ODD 1: Éliminer l’extrême pauvreté et la faim.
L'augmentation de la production vivrière, ainsi que la sensibilisation et le transfert de connaissances sur la bonne nutrition, signifient en outre que le programme vise à mettre fin à la faim et à assurer la sécurité alimentaire (ODD 2).
Suivant une approche multipartite, SSAB travaille en étroite collaboration avec plus de 50 partenaires du secteur privé, de la société civile, des instituts de recherche et des institutions gouvernementales, et construit un partenariat pour les objectifs de l'agenda 2030 (ODD 17). SSAB combine l'aide publique au développement (oda) de 15,200,000€ avec les contributions des partenaires publics 7,000,000€ et le financement des partenaires privés 7,700,000€.
Le Programme contribue à la création des emplois, à l’augmentation des revenus de producteurs et productrices, ce qui améliore la sécurité alimentaire et en activant les contributions des partenaires, le programme contribue également à l’édification des pierres angulaires du "Plan Marshall avec l'Afrique", publié par le ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du Développement (BMZ).